Morphogenèse de la Lorica chez certains Protistes
(Laboratoire de biologie des protistes, Université de Clermont-Ferrand)
20 minutes - 1992

Beaucoup de protistes s’abritent dans une loge qu’ils ont eux-mêmes fabriquée, soit par des secrétions, soit en empruntant des matériaux au milieu. Le problème est de savoir, étant donné que la forme de la loge est spécifique, comment la cellule en conserve la mémoire. A partir de différents exemples, en particulier des Thécamoebiens du genre Arcella, observés sur le vivant et en microscopie électronique, il est montré que la cellule utilise le principe du moulage. Il met en jeu une réorganisation spatiale transitoire de la membrane cellulaire

Fermer la fenêtre